La Vie Economique et les Finances

Finances de la commune

La section de fonctionnement

Elle regroupe d'une part toutes les dépenses nécessaires à la mise en oeuvre des politiques votées par le conseil municipal et au fonctionnement de des services de la collectivité (dépenses de personnel, charges courantes, intérêts de la dette, dotations aux amortissement….) et d'autre part les recettes qui sont en partie générées par les impôts et par les dotation de l'Etat. En 2012, cette section s'équilibre à 10 504 964 €.

Près d'un quart des dépenses est consacré à l'autofinancement nécessaire pour la construction de la médiathèque François Mitterrand.

Les 75% restant correspondent au financement des politiques locales telles que : 
• l'éducation avec le financement des postes d'ATSEM dans les écoles et les frais de fonctionnement de celles-ci (énergie, eau, fournitures scolaires...).
• La politique familiale, avec le financement de la crèche / halte garderie Pain d'épices.
• la politique culturelle et l'animation de notre ville tout au long de l'année.
• la jeunesse avec le financement de mini camps, ou encore la commission municipale des jeunes,
• La politique sportive avec le soutien municipal aux associations locales particulièrement dynamiques dans notre ville.
• La politique sociale.


Sur le plan des recettes, les impôts et taxes sont la principale source de revenu des communes et garantissent leur autonomie budgétaire. C'est ainsi qu'au Relecq-Kerhuon ils représentent plus de 56% des recettes. A noter cette année, l'instauration de la Taxe Locale sur Publicité Extérieure (TLPE) qui concerne les enseignes professionnelles qui ont une surface de plus de 7m² et qui devrait générer 40 000 € de recettes nouvelles.

La section d'investissement

La section d'investissement s'équilibre à 5 563 222 €
Cette année, la construction de la médiathèque François Mitterrand s'accélère et 2 723 841 €, soit 49% de la section d'investissement, ont été inscrits au budget.

Les autres projets de la ville ne sont pas en reste puisque 2 515 504 € sont notamment budgétés pour:
> la réhabilitation de la gare de Kerhuon ;
> la création d'une halte-garderie dans l'ancien logement de l'école primaire Jean Moulin ;
> le réaménagement de la salle des OEuvres Laïques et du gymnase Jean Moulin ;
> la poursuite de la rénovation du centre social Jean Jacolot;
> les travaux de sécurité incendie à L'école Jean Moulin ;
> Les travaux annuels d'entretien et de maintenance

 

Pour financer ses dépenses en 2012 , la commune a utilisé :

> sa capacité d'autofinancement pour 45% ;
> les différentes subventions et dotations qu'elle s'est vue octroyer ;
> sa très bonne capacité d'emprunt pour 1 000 000 €.
Sur ce point il est à souligner que le programme d'investissement prévoit une deuxième tranche d'emprunt de 1000 000 € en 2013, ce qui n'empêche pas de maintenir notre dette à un niveau très bas.